Discussion autour d’une petite mousse ?

Toujours dans le chapitre Pollution, voici ce que rejette la station d’épuration du secteur Sud d’Orléans dans la Loire :

Rejet après traitement dans la station d'épuration

Rejet après traitement dans la station d’épuration

Encore un spectacle désolant…

De l'eau traitée rejetée en Loire :-)

De l’eau traitée rejetée en Loire 🙂

Mais que font les élus ? Où sont les écolos sur Orléans ?

L’Agglo ne répond pas… La mairie transmet le dossier à l’Agglo. Chez les élus de l’opposition, Europe Ecologie les Verts ne se démarque pas : Jean-Philippe GRAND (conseiller régional) me soutiendra quand je percerai dans les médias dixit, Pascale Rossler (Conseillère régionale) considère m’avoir répondu puisque que son service m’a renvoyé vers l’Agglo. Côté Front de Gauche, après des discussions, aucune nouvelle. Il faut croire que la plus sincère, sans doute désintéressée par un parcours politique bien tracé, est Corinne Leveleux-Texeira.

Côté association, Loiret Nature Environnement aurait sans doute un rôle à jouer pour défendre la Loire et ses écosystèmes. Mais malheureusement, à répéter un peu partout que le problème n’est pas nouveau, on ne peut pas s’attendre à ce que les élus aient suffisamment de pressions pour résoudre enfin ces problèmes de pollution en Loire. Et pourtant, la Réserve naturelle de Saint-Mesmin est la première visée. Les citoyens ont constaté l’envasement des berges. Certe, la zone concernée est une zone naturelle de dépôts mais elle est surtout alimentée par les rejets du quai Madeleine d’Orléans, des rejets du bassin d’orage de la Chilesse (Saint-Jean-de-la-Ruelle) mais surtout des rejets de la station de relevage à la frontière des communes de Saint-Jean-de-la-Ruelle et de la Chapelle-Saint-Mesmin.  Il faut croire qu’on verbalisera plus facilement les chiens errants dans la Réserve que les responsables des rejets d’eaux usées de l’Agglomération d’Orléans. Espérons que les subventions accordées ne musellent pas l’association.

Du côté presse, un article d’un quart de page dans la République du Centre cet été. Il faut croire qu’il ne s’agit que d’un fait divers…
A suivre…

Ce contenu a été publié dans Dossier rejets d'eaux usées en Loire, La Loire, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.