Les rejets d’eaux usées en Loire choquent enfin!

Après deux ans de compte-rendus, d’alertes, d’articles dans la presse, de distribution de tracts, je m’étonne encore que l’on puisse découvrir que l’Agglomération orléanaise rejette ses eaux usées en Loire. C’est que j’ai encore ce côté naïf de simple citoyen. Finalement, ce n’est pas si étonnant : je suis seul, sans étiquette politique, sans attachement à une grande association de protection de l’environnement. Finalement, un citoyen lamda!

Et pourtant, défendre la Loire, ce n’est pas simplement une belle idée, c’est aussi conserver un patrimoine exceptionnel! La défendre, ça devrait tomber sous le sens, être naturel sans vouloir jouer avec les mots. Le citoyen s’attend à ce que les hommes et femmes politiques, les associations, les journalistes jouent leur rôle, à savoir écouter, comprendre, informer, décider. Leur rôle est majeur puisque dans la vie en société, l’individu s’efface devant le collectif.

Bref après deux ans de gesticulations sans produire le moindre effet, j’ai décidé de faire un bout de chemin avec le collectif « Eau secours orléanais » par l’intermédiaire d’Eric Vidal qui travaille sur les mêmes problématiques d’assainissement. Loin de baisser les bras, je souhaite faire partager mes connaissances et ma compréhension des rejets d’eaux usées en milieu naturel. J’ai pu exposer mon point de vue lors d’une récente assemblée de ce collectif rassemblant aussi bien de simples citoyens, d’élus de différentes appartenances politiques, des militants etc. J’ai été enfin rassuré de voir autant de personnes prêtes à se mobiliser pour défendre un bien de tous : l’eau.
Dans les prochains mois, nous nous mobiliserons encore plus fortement pour l’eau, la Loire, pour que les générations futures puissent encore bénéficier de ce patrimoine mondial.
La mobilisation des élus pour des marques telles que « La Loire à Vélo », « Le festival de Loire », « La Loire & Orléans » (une nouvelle marque économique dixit l’Agglo) ne doit pas faire oublier leurs préoccupations essentiellement économiques. On a envie d’adresser ce message à la Région, la ville d’Orléans et l’Agglo : « Avant de vendre la Loire, faîtes tout le nécessaire pour la préserver! »

Hier à Radio Campus, dans l’émission « A bâtons rompus » animé par Hassan Kerim, avec Eric Vidal, nous avons pu révéler aux auditeurs le scandale
des rejets d’eaux usées en Loire. J’ai pu me rendre compte que beaucoup de citoyens et de journalistes ignorent encore cette atteinte au patrimoine de l’Unesco, à cette zone
classée Natura 2000, à la réserve nationale de Saint-Mesmin!

Voici le lien de cette émission qui vous apportera des éclaircissements complémentaires :
http://www.orleans.radiocampus.org:8000/campusorl/ON_DEMAND/EMISSIONS/mardi_3_130402_190000.MP3

Merci à Hassan de m’avoir laissé la parole dans son émission. Dans ce nouvel exercice, je n’étais pas très à l’aise mais la cause est si essentielle!

SONY DSCDSC07054 DSC07112 WC

Vous ne rêvez pas, des médicaments !!

Vous ne rêvez pas, des médicaments !!

Nous sommes sans mot de longues minutes, complètement catastrophés

Nous sommes sans mot de longues minutes, complètement catastrophés

Les torrents d'eaux usées ont couché la végétation sur plusieurs dizaines de mètres!

Les torrents d’eaux usées ont couché la végétation sur plusieurs dizaines de mètres!

Non, il s'agit bien d'eaux usées rejetées en Loire !!

Non, il s’agit bien d’eaux usées rejetées en Loire !!

Vous ne rêvez pas, la Loire est une station d'épuration !

Vous ne rêvez pas, la Loire est une station d’épuration !

Les eaux usées sont rejetées en Loire (quai madeleine)

Les eaux usées sont rejetées en Loire (quai madeleine)

Ce contenu a été publié dans Dossier rejets d'eaux usées en Loire, La Loire, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les rejets d’eaux usées en Loire choquent enfin!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.