Rejets d’eaux usées en Loire, mobilisons-nous en 2012!

La pollution en Loire par le rejet d’eaux usées sur les communes d’Orléans, Saint-Jean-de-la-Ruelle et la Chapelle-Saint-Mesmin continue de s’amplifier pour plusieurs raisons. Rien n’a été entrepris pour résoudre ces rejets depuis que nous avons alerté les élus. Le budget pour 2012, que ce soit l’Agglo ou Orléans, n’inclut aucune étude, aucun travaux concernant ce drame écologique majeur. La canalisation de 6 kilomètres reliant Orléans à la station d’épuration d’Orléans s’est retrouvée sous le niveau de la Loire lors des crues de fin décembre à début janvier. Des crues, qui étaient loin d’être exceptionnelles! On comprend alors que des infiltrations deviennent possibles dans ce réseau, le rendant défaillant.

Je n’ai pas manqué en 2011 d’alerter les élus sur cette pollution. Les uns renvoyant la balle sur les autres, les autres déclarant que ce problème n’intervenait que 30 jours par an par de forts épisodes de pluies. Mais les élus, ne sont-ils pas censés représenter les citoyens ? Après étude de différents décrets préfectoraux, il apparaît que les communes sont aussi responsables que l’Agglo puisqu’elles doivent veiller à la bonne exécution de ceux-ci. Ne doivent-elles pas non plus respecter strictement l’arrêté ministériel du 22 juin 2007 ? La Mission Val-de-Loire et la Région Centre ne peuvent-ils pas intervenir ?

Sachez que les eaux usées ne sont pas rejetées seulement 30 jours par an mais plus de 180 jours par an! Nous en avons été les témoins par notre surveillance quasi-systématique. De nombreuses photos ont déjà été publiées. Nous avons été boycotté par la République du Centre, la tribune d’Orléans. Toutefois, l’hebdomadaire L’Express du 5 octobre 2011 a consacré deux pages entières sur cette pollution en Loire dans le cadre d’un dossier : Orléans, les sujets qui fâchent. Aucune réaction des élus! Et on comprend pourquoi : la reconstruction de la canalisation de 6 kms coûterait plusieurs millions d’euros, et comme la majorité ayant engagé les travaux n’est plus la même…

Il est temps de trouver une solution durable à ce désastre écologique! Nos élus doivent s’engager! Je sais qu’une bonne partie des élus que nous avons contacté va se présenter aux prochaines élections législatives pour nous représenter à l’Assemblée. C’est une bonne occasion de savoir si ce sont de bons candidats…

Voici quelques photos montrant la défaillance totale du réseau d’assainissement, que ce soit à Orléans, à Saint-Jean-de-la-Ruelle ou à la Chapelle-Saint-Mesmin. Des torrents d’eaux usées et de lingettes sortaient d’une bouche d’égout vissée en contrebas du bassin d’orage de la Chilesse sur la commune de Saint-Jean-de-la-Ruelle où près de 800000 euros ont été investis pour améliorer le cadre environnemental.

Les torrents d'eaux usées ont couché la végétation sur plusieurs dizaines de mètres!

Les torrents d’eaux usées ont couché la végétation sur plusieurs dizaines de mètres!

Une vue autour de la bouche d'égout

Une vue autour de la bouche d’égout

Des torrents de lingettes se sont déversés en Loire

Des torrents de lingettes se sont déversés en Loire

Quel désastre !

Quel désastre !

Une végétation arrachée par la densité des lingettes

Une végétation arrachée par la densité des lingettes

Côté sud de la Loire, près de l’île Arrault à Orléans, la situation ne semble pas meilleure comme en témoigne les photos ci-dessous :

Question : s'agit-il d'eau de pluie, de ruissellement?

Question : s’agit-il d’eau de pluie, de ruissellement?

La réponse à la question :

Non, il s'agit bien d'eaux usées rejetées en Loire !!

Non, il s’agit bien d’eaux usées rejetées en Loire !!

Vous retrouverez l’intégralité des articles consacrés à ce dossier : ici

Ce contenu a été publié dans Dossier rejets d'eaux usées en Loire, La Loire, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Rejets d’eaux usées en Loire, mobilisons-nous en 2012!

  1. Antoine dit :

    La situation n’est pas meilleur à Nancy.
    De toute façon cela est partout pareil en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.