Aquilegia bertolonii Schott ( Ancolie de Bertoloni )

Une fiche plus récente existe, vous pouvez la consulter ICI

L’ancolie de Bertoloni ( Aquilegia bertolonii Schott)

L’ancolie de Bertoloni ( Aquilegia bertolonii Schott)

Nom : Aquilegia bertolonii Schott ( Ancolie de Bertoloni )

Famille : RANUNCULACEAE

Floraison : Juin – Août

Protection :
– Convention de Berne (relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe)
– Directive 92/43/EEC (Directive européenne Habitats-Faune-Flore) Annexe II,IV,V
– Liste des espèces végétales protégées en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur Article 2 (1994)
– Liste des espèces végétales protégées sur l’ensemble du territoire français métropolitain Article 1
– Liste rouge européenne IUCN 2012 LC
– Liste rouge française IUCN 2012 LC

Description :
La plante mesure entre 20 à 50 cm de hauteur. La tige peut être simple ou ramifiée. Le haut de la tige est pubescent. Les feuilles possèdent des folioles profondément incisées. Les folioles sont lobées. Les feuilles du haut sont généralement linéaires. Les fleurs sont de couleur bleu vif. Elles sont penchées et comportent des éperons en crochet. Les étamines ont des anthères jaune paille caractéristiques.
Elle peut être confondue avec Aquilegia alpina et Aquilegia vulgaris.

L’ancolie de Bertoloni ( Aquilegia bertolonii Schott)

L’ancolie de Bertoloni ( Aquilegia bertolonii Schott)

Répartition française :
Il s’agit d’une espèce endémique des Préalpes provençales et du Dauphiné. On la trouve également en Italie, plus particulièrement en Toscane dans le massif des Apennins. On la retrouve en France, dans les Alpes-Maritimes, le Var, les Alpes de Haute-Provence, les Hautes-Alpes, le Vaucluse, la Drôme et le Vaucluse.
Dans le département des Alpes-Maritimes, elle est relativement bien représentée à moyenne altitude, dans la Roya, le Haut-Var, les Préalpes de Grasse, les Préalpes de Menton. Dans le Vaucluse, l’espèce est présente dans la partie haute du Mont Ventoux. Dans le département de la Drôme, elle est très rare, il faut la rechercher dans les Baronies.

Présent dans le(s) département(s) suivant(s) :
Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Drôme, Hautes-Alpes, Var, Vaucluse.

Répartition d'Aquilegia bertolonii Schott ( Ancolie de Bertoloni )

Répartition d’Aquilegia bertolonii Schott ( Ancolie de Bertoloni )

Phytosociologie :

Alliance Sous-ordre Ordre Classe
Cephalanthero rubrae-Fagion sylvaticae Cephalanthero rubrae-Fagenalia sylvaticae Fagetalia sylvaticae Querco roboris-Fagetea sylvaticae
Communautés mésoxérophiles à xéroclines. Communautés collinéennes et montagnardes, (thermo) xéro-, mésoxérophiles, calcaricoles à calcicoles. Communautés collinéennes et montagnardes, acidiclines à calcicoles, non thermophiles. Forêts tempérées caducifoliées ou mixtes, collinéennes et montagnardes (plus rarement subalpines), ainsi que supraméditerranéennes.
Alliance Ordre Classe
Quercion pubescenti-sessiliflorae Quercetalia pubescenti-sessiliflorae Querco roboris-Fagetea sylvaticae
Communautés supraméditerranéennes avec irradiations septentrionales. Communautés thermophiles sous influence méditerranéenne à thermo-continentale. Forêts tempérées caducifoliées ou mixtes, collinéennes et montagnardes (plus rarement subalpines), ainsi que supraméditerranéennes.
Alliance Ordre Classe
Saxifragion lingulatae Potentilletalia caulescentis Asplenietea trichomanis
Communautés héliophiles supra- et oroméditerranéennes des Alpes-Maritimes. Communautés calcicoles de l’Europe tempérée et des étages supra- et oroméditerranéens. Végétation vivace non nitrophile des parois et des murs.
Alliance Ordre Classe
Stipion calamagrostis Stipetalia calamagrostis Thlaspietea rotundifolii
Communautés collinéennes à montagnardes du Jura, des Alpes, de la Bourgogne. Communautés thermophiles calcaricoles, du collinéen au montagnard. Végétations des éboulis plus ou moins mobiles.

Taxonomie :
Aquilegia bertolonii Schott a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Aquilegia bauhinii subsp. bertolonii (Schott) Nyman

Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes, Protection nationale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.