Centaurea aspera L. ( Centaurée rude )

Une fiche plus récente existe, vous pouvez la consulter ICI

Centaurea aspera L. ( Centaurée rude )

Centaurea aspera L. ( Centaurée rude )

Nom : Centaurea aspera L. ( Centaurée rude )

Autre(s) nom(s) :
Centaurée rude.

Famille : ASTERACEAE

Floraison : Juin – Septembre

Description dans la flore de Coste :
Plante vivace à souche grêle ; tige de 3-8 dm dressée, rude, à rameaux grêles et étalés ou diffus ; feuilles non décurrentes, hispides, les inférieures pétiolées, lyrées, les suivantes oblongues, pennatifides ou sinuées, non auriculées ; involucre ovoïde à folioles pourvues d’un appendice étalé ou réfléchi, à 3-5 épines en éventail égalant au plus la moitié de la longueur de la foliole, la terminale un peu plus longue et ne dépassant pas 3 mm ; aigrette égalant du 1/3 au 1/4 de leur longueur ; fleurs purpurines, les extérieures faiblement rayonnantes.

Présent dans le(s) département(s) suivant(s) :
Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Calvados, Charente-Maritime, Côtes-d’Armor, Finistère, Gard, Hautes-Alpes, Ille-et-Vilaine, Isère, Landes, Loire-Atlantique, Lot, Lot-et-Garonne, Manche, Marne, Morbihan, Pyrénées-Orientales, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Vendée.

Répartition de Centaurea aspera L. ( Centaurée rude )

Répartition de Centaurea aspera L. ( Centaurée rude )

Phytosociologie :

Alliance Ordre Classe
Euphorbio portandlicae-Helichrysion staechadis Artemisio lloydii-Koelerietalia albescentis Koelerio glaucae-Corynephoretea canescentis
Communautés cantabro-atlantiques à méso-méditerranéennes occidentales, parsemées de chaméphytes et souvent riches en Bryophytes. Communautés des arrière-dunes atlantiques fixées, sur sables plus ou moins calcaires et sans saupoudrage important d’arènes. Pelouses pionnières, à dominance d’hémicryptophytes (plus ou moins riches en annuelles), atlantiques à médioeuropéennes, sur sables plus ou moins stabilisés.
Alliance Ordre Classe
Laguro ovati-Bromion rigidi Brometalia rubenti-tectorum Sisymbrietea officinalis
Communautés méditerranéennes et atlantiques des arrière-dunes plus ou moins perturbées. Communautés subnitrophiles, vernales plutôt xéroclines, des sols séchards peu épais, méditerranéennes à thermo-atlantiques. Végétation anthropogène à dominante d’annuelles et de bisannuelles, plus ou moins nitrophile, des stations rudéralisées et irrégulièrement pertubées.

Taxonomie :
Centaurea aspera L. a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Calcitrapa aspera (L.) Cass.
– Calcitrapoides aspera (L.) Holub
– Centaurea aspera var. subinermis DC.
– Cistrum asperum (L.) Hill
– Seridia aspera (L.) Sweet

Sous-espèces ou variétés :
– Centaurea aspera L. subsp. aspera
– Centaurea aspera subsp. pseudosphaerocephala (Shuttlew. ex Rouy) Gugler

Bibliographie :

  • Atlas de la flore des Hautes-Alpes ; E. Chas ; Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance 1994
  • Atlas floristique de la Loire-Atlantique et de la Vendée ; P. Dupont ; Editions Siloë 2001
  • Flore de France ; H. Coste ; Librairie des sciences et des Arts 1937
  • Flore vasculaire de Basse-Normandie ; M. Provost ; Presses universitaires de Caen 1998
  • Guide de la flore des Alpes-Maritimes, du Mercantour à la Méditerranée ; L. Carles, L. Thébault ; Giletta Nice-Matin 2010
  • La flore d’Ille et vilaine ; L. Diard ; Editions Siloë 2005
  • La flore des Côtes d’Armor ; D. Philippon, R. Preli, L. Poux ; Editions Siloë 2006
  • La flore du département de Vaucluse ; B. Girerd ; Editions Barthélémy 1993
  • La flore du Finistère ; E. Quéré, S. Magnanon, R. Ragot, L. Gager, F. Hardy ; Editions Siloë 2009
  • La flore du Morbihan ; G. Rivière ; Editions Siloë 2007
  • Les quatre flores de France ; P. Fournier ; Editions Lechevalier 1961
  • Nouvelle flore de la Belgique, du G.-D. de Luxembourg, du Nord de la France et des régions voisines (5ème édition) ; J. Lambinon, L. Delvosalle, J. Duvigneaud ; Edition du jardin botanique national de Belgique 2008
Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.