Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Une fiche plus récente existe, vous pouvez la consulter ICI

Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Nom : Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Autre(s) nom(s) :
Glaïeul puant, Iris Gigot.

Famille : IRIDACEAE

Floraison : Mai – Juillet

Description dans la flore de Coste :
Plante vivace de 30-80 cm, glabre, fétide par le froissement, à rhizome épais ; feuilles en glaive, égalant à peu près la tige simple anguleuse d’un côté ; fleurs 2-3, bleue-livide ou blanchâtre, à pédoncules 4-5 fois plus longs que l’ovaire ; spathe à valves lancéolées, scarieuses aux bords ; périanthe à tube court, à divisions extérieures non barbues et à onglet court, les intérieures un peu plus courtes, égalant ou dépassant les stigmates jaunes à 2 lobes courts aigus courbés en dehors ; capsule ovoïde-trigone, non apiculée, à graines rouge corail.

Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Présent dans le(s) département(s) suivant(s) :
Aisne, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Calvados, Charente, Charente-Maritime, Cher, Corrèze, Corse-du-Sud, Côte-d’Or, Côtes-d’Armor, Deux-Sèvres, Dordogne, Doubs, Essonne, Eure, Eure-et-Loir, Finistère, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Haute-Marne, Haute-Saône, Hauts-de-Seine, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Jura, Landes, Loire-Atlantique, Loiret, Loir-et-Cher, Lot, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Manche, Marne, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Morbihan, Moselle, Nièvre, Nord, Oise, Orne, Paris, Pas-de-Calais, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Sarthe, Seine-et-Marne, Seine-Maritime, Seine-Saint-Denis, Somme, Tarn, Tarn-et-Garonne, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Var, Vaucluse, Vendée, Vienne, Yonne, Yvelines.

Répartition d'Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Répartition d’Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

Phytosociologie :

Alliance Sous-ordre Ordre Classe
Carpinion betuli Carpino betuli-Fagenalia sylvaticae Fagetalia sylvaticae Querco roboris-Fagetea sylvaticae
Communautés sur sols plus ressuyés mais sans déficit hydrique marqué. Communautés planitiaires à collinéennes mésohygroclines à xéroclines, acidiclines à calcicoles. Communautés collinéennes et montagnardes, acidiclines à calcicoles, non thermophiles. Forêts tempérées caducifoliées ou mixtes, collinéennes et montagnardes (plus rarement subalpines), ainsi que supraméditerranéennes.
Classe
Crataego monogynae-Prunetea spinosae
Végétation principalement européenne de manteaux arbustifs, fruticées et haies. Nota : diverses communautés dominées par des Rubus (spp.), non encore étudiées en France, ne sont pas intégrées à la présente classification.
Alliance Ordre Classe
Geranion sanguinei Origanetalia vulgaris Trifolio medii-Geranietea sanguinei
Communautés thermophiles, plus ou moins xérophiles. Pelouses préforestières héliophiles et ourlets parfois hémisciaphiles, calcicoles à acidiclines.
Alliance Sous-ordre Ordre Classe
Polysticho setiferi-Fraxinion excelsioris Carpino betuli-Fagenalia sylvaticae Fagetalia sylvaticae Querco roboris-Fagetea sylvaticae
Communautés de ravins ou de versants très pentus. Communautés planitiaires à collinéennes mésohygroclines à xéroclines, acidiclines à calcicoles. Communautés collinéennes et montagnardes, acidiclines à calcicoles, non thermophiles. Forêts tempérées caducifoliées ou mixtes, collinéennes et montagnardes (plus rarement subalpines), ainsi que supraméditerranéennes.

Taxonomie :
Iris foetidissima L. a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Iris foetida Gaterau
– Iris foetida Thunb.
– Spathula foetidissima (L.) Fourr.
– Xiphion foetidissimum (L.) Parl.
– Xyridion foetidissimum (L.) Klatt

Ce contenu a été publié dans Fiche partielle de plantes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Iris foetidissima L. ( Iris fétide )

  1. De Smedt dit :

    Pour la 1ère année, j’ai un iris fétide en fleur dans mon jardin. L’année dernière, il avait des boules oranges.
    J’habite en Haute-Savoie, juste à la frontière suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *