Pollution en Loire à Orléans : les causes possibles

Retrouvez l’historique complet de nos articles concernant les rejets d’eaux usées en Loire : ICI

Au début du mois, nous révélions la présence anormale de lingettes, serviettes hygiéniques et préservatifs sur les berges de Loire en aval d’Orléans. Nous avons même déterminé la canalisation responsable de ce déversement. Jean-Philippe GRAND, conseiller régional de la région Centre, conseiller municipal d’Orléans, après s’être déplacé sur le terrain pour se rendre compte de l’ampleur de la pollution, a adressé un courrier à la personne en charge de l’assainissement à l’Agglomération orléanaise, monsieur Jacky Zinsius. A ce jour, l’Agglo ne nous a pas donné de réponse concernant la pollution aux eaux usées en Loire. Bien que nous n’ayons pas d’expert dans le domaine de l’assainissement dans nos rangs (au mieux un géologue et une ex-hydrogéologue), nous allons tenter de formuler les causes possibles.

Comment des eaux usées peuvent-elles se retrouver en Loire ?
Il existe plusieurs cas possibles qui peuvent se cumuler :
1/ Raccordement sauvage d’eaux usées de particulier dans le réseau d’eaux pluviales. Il pourrait exister encore des vieilles maisons dans Orléans dont le raccordement d’eaux de vaisselles ou de WC serait à la gouttière ou au caniveau. Plusieurs témoignages de locataires ou anciens locataires confirmeraient de telles pratiques. Ils conviendraient que la police de l’eau mène des investigations afin d’infirmer ou de confirmer ces rumeurs. Nous nous garderons bien de porter des accusations, nous nous bornerons à évoquer la possibilité d’une telle situation.
2/ Raccordement d’eaux pluviales dans le réseau d’eaux usées. On sait que ce cas de figure existe puisqu’une vérification a été mies en œuvre dans plusieurs communes de l’Agglomération Orléanaise. Le principe simplifié est le suivant : on introduit un gaz coloré dans la canalisation d’eaux usées et on observe si ce dernier s’échappe de la gouttière de la toiture.
3/ Raccordement d’eaux usées au réseau d’eaux pluviales suite à des travaux. La RATP a été confrontée plusieurs fois à ce type de problème lors de la mise en place des plateformes de Tramway. Il est donc plausible que lors des travaux du Tram des erreurs de branchements aient pu se produire.
4/ La vétusté des conduites d’eaux usées peut être marquée par une fissuration. Il a déjà été constaté dans certaines communes de France, une infiltration de la nappe dans les collecteurs d’eaux usées.
5/ Des pollutions industrielles accidentelles peuvent affecter le traitement des eaux usées dans une station. Fin août 2010, une quantité importante de polluant s’est retrouvée dans le réseau d’une station d’épuration de la banlieue Nantaise. En conséquence, la capacité filtrante de la station a été anéantie. Ces eaux se sont retrouvées en Loire. Des prélèvements alarmants à Saint-Nazaire ont été effectués. La baignade a été interdite alors par arrêt préfectoral.

La surcharge en eaux pluviales des eaux usées lors d’épisodes de fortes intempéries ou grandes crues peut avoir des conséquences importantes : l’augmentation du volume à traiter peut provoquer des dysfonctionnements ou des débordements dans les stations de relevages pour mener les eaux usées à la station d’épuration. De même, la station d’épuration a une capacité de traitement limitée.

Dans le cas de la pollution mise en évidence à Orléans, il faut vérifier toutes ces hypothèses. Il faut connaître l’origine de l’introduction d’eaux usées, donc non traitées par la station d’épuration, en Loire.

Si vous avez d’autres hypothèses ou compléments d’information, n’hésitez pas à nous les communiquer.

Papiers toilettes, lingettes, serviettes sur le bord de Loire

Papiers toilettes, lingettes, serviettes sur le bord de Loire

Nous avons également fait des recherches sur des pollutions de même nature en Loire. Voici quelques exemples :

1/Historique de la pollution du fleuve Loire par le Furan (Saint-Etienne)
http://www.legardonforezien.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=28&Itemid=1
La Loire près de Saint-Etienne a connu des pollutions à cause de la défaillance d’une station d’épuration pendant plusieurs années.

2/Nantes (Août 2010) Une entreprise de la banlieue nantaise provoque le dysfonctionnement d’une station d’épuration près de Nantes. Les eaux usées se sont déversées en Loire.
http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Pollution-en-Loire-Saint-Nazaire-joue-la-prudence-_dep-1492936_actu.Htm
Notez bien qu’il y a eu une augmentation de bactéries dans la Loire d’où l’interdiction de baignades à Saint-Nazaire. On raisonne souvent sur la santé humaine, sans toutefois penser aux incidences dans la durée sur les écosystèmes.

3/L’agglomération de Tours a été autorisée par le préfet d’Indre-et-Loire en décembre 2005 et janvier 2006 à déverser environ 13000 mètres cubes par jour d’eaux usées brutes dans le Cher et 21000 mètres cubes par jour dans la Loire.

Si vous connaissez d’autres exemples, n’hésitez pas à nous en faire part.

Lingettes dans les sédiments

Lingettes dans les sédiments

Nous nous efforçons de rassembler de nombreuses données concernant les conséquences de telles pollutions afin de vous proposer très prochainement un article sur le sujet. Sachez déjà que les conséquences sur les écosystèmes sont encore très mal connues, des études ont même débuté depuis peu concernant les micropolluants.

Préservatif

Préservatif

Ce contenu a été publié dans Dossier rejets d'eaux usées en Loire, La Loire, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Pollution en Loire à Orléans : les causes possibles

  1. Ping : La Loire joue le rôle de station d’épuration à Orléans | Préservons la Nature

  2. Ping : Pollution en Loire (suite) | Préservons la Nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.