Pollution en Loire en aval d’Orléans

Retrouvez l’historique complet de nos articles concernant les rejets d’eaux usées en Loire : ICI

La Loire fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO car ce fleuve représente le dernier fleuve sauvage d’Europe. On peut donc supposer que tout est fait pour préserver ce patrimoine unique. Si on sait vendre cet argument pour développer le tourisme autour de la vallée de la Loire, nous pouvons constater que la Loire et sa vallée subissent de nombreuses agressions d’origine anthropique. Les politiques communales de préservation de ce patrimoine peuvent fortement différer suivant les communes traversées par le fleuve.

Si l’agglomération orléanaise peut revendiquer plus de 250 hectares de réserve naturelle nationale avec la réserve de Saint-Mesmin, il semble qu’il y ait encore beaucoup d’efforts à concrétiser par les communes. En effet, nous avons réalisé un échantillonnage des déchets sur les berges de la Loire sur environ 250 mètres dans la commune de Saint-Jean-de-la-Ruelle (juste après le pont de l’Europe). Il est troublant de constater qu’outre les nombreux plastiques, de très nombreux déchets tels qu’une quantité phénoménale de serviettes hygiéniques et de lingettes a été retrouvée aussi bien sur les berges, que dans les sédiments du bord de Loire. Nous avons même retrouvé des supports plastiques de détartrants de WC. Des préservatifs ont été aussi photographiés dans l’eau et le très proche bord de Loire. Nous nous interrogeons sur la provenance de ces derniers déchets qui semblent indiquer qu’ils seraient issus des WC domestiques. Il ne serait donc pas si étonnant de découvrir des branchements « sauvages » d’eaux usées dans le réseau d’évacuation d’eaux de pluie.

Nous avons cherché à identifier la provenance en prospectant en amont de la commune d’Orléans, en particulier dans la commune de Sandillon, en particulier dans les zones d’accumulation de sédiments. Nous n’avons pas retrouvé de telles accumulations d’origine domestique. On est donc en droit de supposer que de tels branchements « sauvages » existent en commune d’Orléans. Il serait donc souhaitable qu’Orléans et plus généralement, que l’agglomération orléanaise accentue sa politique de « développement durable » en mettant tout en oeuvre pour préserver ce patrimoine mondial qu’est la vallée de la Loire.

Au niveau régional, le tourisme via le vélo semble être privilégié : La Loire à vélo se développe d’année en année. Il serait donc regrettable que cette pollution soit non seulement visibles des touristes mais aussi destructrice des écosystèmes uniques des portions de Loire. Pour avoir parcouru la Loire à vélo d’Orléans à Saint-Nazaire et de Saint-Nazaire à Orléans cet été, nous n’avons pas constaté outre Saint-Nazaire et la partie Ouest de Nantes, de zones aussi (visuellement) polluées qu’autour d’Orléans.

Il est donc urgent que les élus accentuent leur politique de défense de ce patrimoine mondial. Il nous paraît indispensable de faire la chasse aux déversements sauvages, aux rattachements « sauvages » au réseau des eaux de pluie. Par exemple, des études peuvent être conduites sur la composition des eaux rejetées en Loire. Elles nous paraissent sur certaines évacuations extrêmement chargées en matière organique.

A titre d’échantillon, vous trouverez une partie de notre recencement sur environ 250 mètres en aval d’Orléans. Voici la galerie de photos


Ce contenu a été publié dans Dossier rejets d'eaux usées en Loire, La Loire, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Pollution en Loire en aval d’Orléans

  1. Hallucinant ! N’hésitez pas à me contacter pour m’en apprendre plus.

  2. Ping : Pollution en Loire (suite) | Préservons la Nature

  3. Ping : La Loire joue le rôle de station d’épuration à Orléans | Préservons la Nature

  4. Ping : Pollution en Loire : distribution des premiers tracts d’information | Préservons la Nature

  5. Ping : Pollution en Loire à Orléans : les causes possibles | Préservons la Nature

  6. Ping : Pollution en Loire : Jean-Philippe GRAND envoie un courrier à l’Agglo | Préservons la Nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.